Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rom (79)

6 Juillet 2014, 15:27pm

Publié par Le Highlander

Géographie :

Rom, petite commune (880 âmes en 2011) située au Sud-Est des Deux-Sèvres, dans le canton de Lezay et dans ce qu'on appelle le pays Mellois.

Elle est traversée par la Dive de Couhé (ou la Dive du Sud, temporaire), petite rivière qui s'écoule dans le Clain, affluent de la Vienne. La forêt de Saint-Sauvant couvre la partie Nord de la commune.

Les Terres rouges à châtaigniers et les Groies constituent les deux terroirs les plus importants du territoire communal.

Histoire :

Époque romaine

L'agglomération antique de Rauranum, vicus du territoire des Pictons, s'étendait sur près de 40 hectares au Sud du village actuel. Le site est connu depuis plusieurs siècles et la première mention de vestiges archéologiques daterait de 1840, mais il faudra attendre la fin du XIXe siècle pour que soient lancées les premières fouilles importantes.

Récemment, des prospections, des fouilles et des photos aériennes ont permis une meilleure reconnaissance du site. On a ainsi mis au jour, parmi d'autres, plusieurs temples, thermes, villas, structures artisanales et commerciales (forges, boucheries, écurie notamment), et plus de soixante inscriptions latines (dont trois milliaires).

On suppose que le site aurait été bâti à cet endroit, car il y avait l'eau (la Dive), pour les usages du quotidien et parce qu'il se trouvait à l'intersection de voies romaines, à une journée de voyage de Limonum (Poitiers). La voie allant de Poitiers à Saintes est la plus importante, mais des voies se dirigeant vers l'est et vers le sud sont également présentes. Par sa situation, il est probable que l'agglomération antique assurait un rôle de relais pour les attelages et d'hébergement pour les voyageurs.

L'agglomération a été occupée du premier au quatrième siècle après J.-C. Puis elle s'est peu à peu déplacer légèrement vers le nord pour être au cinquième siècle, au haut Moyen Âge, sur l'emplacement du village actuel.

Époque médiévale

Moins de choses sont connues de la période médiévale de Rom. À l'époque appelé Rodom, le village a accueilli un archiprêtré. Une vaste nécropole comportant de nombreux sarcophages mérovingiens est repérée autour de l'église actuelle.
 

Seconde Guerre mondiale

En 1944 un groupement de commandos parachutistes anglais fut parachuté non loin de la commune de Rom. Ils furent capturés et fusillés dans la forêt de Saint-Sauvant. Au cimetière du village une plaque et des tombes militaires rappellent cet événement. De même chaque année au moment de la commémoration un groupe de parachutistes saute au-dessus du village.

 

Cette photographie est sous licence d'usage CC BY-NC-SA 2.0)

Source : http://www.memorial-genweb.org/

Lieux et monuments :

- Cimetière militaire de la seconde guerre mondiale
- Sites gallo-romains (vestiges d'écurie et sites en cours de fouilles)
- Église
- Musée de Rauranum (musée gallo-romain)

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Rom_(Deux-Sèvres)

 

Sur un plan plus personnel maintenant, pourquoi un intérêt si particulier pour cette petite commune ?

Tout simplement parce qu'elle a vu naître, s'unir et mourir quantités de mes ancêtres et leurs collatéraux pendant environ 150 ans.

Mes ancêtres y possédaient des maisons, des fermes, des terres et des jardins, il serait facile de croire qu'ils ne faisaient qu'entretenir des terres qui ne leur appartenaient pas, mais des traces dans les archives prouvent qu'ils possédaient réellement une quantité non négligeables de bien dans la commune et dans les communes voisines.

Informations fiables bien que parcellaires à cause d'un énorme trou dans les registres paroissiaux de cette commune, je peux affirmer que mes ancêtres ont vécus dans un lieu-dit de Rom nommé "Le Tuffeau" depuis 1706 et jusqu'en 1850 à peu près.

Après cette date, les naissances des enfants avaient lieux dans des communes voisines (Messé, Sainte-Soline, Sauzé-Vaussais), peut-être en partie à cause de la mauvaise réputation de mes ancêtres à cette époque.

 

Commenter cet article