Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Scieur de Long

8 Juillet 2014, 09:59am

Publié par Le Highlander

"Les scieurs de long ne vont pas en enfer, car Ils l'ont vécu sur terre"

Tel est le dicton qui semble décrire le plus fidèlement possible la vie des scieurs de long.

Il s'agissait de scier les troncs dans le sens de la longueur pour obtenir des planches, des chevrons etc. Ils travaillaient par groupe de 2.

Source de l'image : http://fr.wikipedia.org/wiki/Monts_du_Forez

* Le "chevrier" était le scieur en équilibre sur le tronc.

* Le "renard" était sous le tronc.

La vie d'un Scieur de long était synonyme de migrations et de déplacements, la plupart d'entres eux pratiquaient cette activité en automne et en hiver alors que les travaux des champs prenaient fin, ils devaient trouver un autre moyen de subsistance, alors ils prenaient la route, souvent seuls, parfois en famille.

J'ai commencé à m'intéresser de près à ce métier en particulier très peu de temps après avoir débuté mes recherches, tout d'abord parce que c'était le métier le plus répandu parmi mes ancêtres et leurs collatéraux et aussi parce qu'au cours d'une recherche, alors que je craignais encore que l'histoire de ma famille serait plate et sans détails piquant, j'ai trouvé un mariage un peu particulier.

Particulier en cela que l'époux provenait d'une petite commune de la Creuse, alors qu'aucune des personnes découvertes jusqu'ici (familles comme conjoints) ne semblaient vouloir quitter les frontières du Poitou.

Cet époux qui était également Scieur de long venait de Royère de Vassivière, j'ai donc commencé à étudier ce métier et j'ai trouvé sur internet un site très intéressant parlant de ce métier : La grande histoire des scieurs de long, ce site fait référence en réalité à deux tomes d'un livre traitant de ce métier, je n'ai hélas jamais pu me les procurer.

J'arrête là cet article, car le lien en question expliquera mieux que je ne pourrais le faire la véritable histoire des scieurs de long, il comporte d'ailleurs une carte qui m'a conforté dans l'idée que le mariage dont j'ai parlé précédemment était le fruit d'une rencontre permise par ce métier.

Commenter cet article

Elise 09/07/2014 20:16

Très intéressant ! J'ai justement un ancêtre que je soupçonne d'avoir été scieur de long car arrivé en Normandie depuis la Loire vers 1750. Sur son acte de mariage, il était mentionné comme journalier, mais j'ai retrouvé plusieurs hommes de son village natal qui étaient scieurs de long et avaient aussi migré dans des destinations lointaines (Normandie et Picardie). Je ne saurai sûrement jamais avec certitude, mais la carte que vous citez semble confirmer que c'est possible !
Merci pour le partage !
Elise